[Critique] Hitchcock

Affiche Hitchcock

« Le portrait d’un homme tourmenté »

Résumé Allociné : Alfred Hitchcock, réalisateur reconnu et admiré, surnommé « le maître du suspense », est arrivé au sommet de sa carrière. A la recherche d’un nouveau projet risqué et différent, il s’intéresse à l’histoire d’un tueur en série. Mais tous, producteurs, censure, amis, tentent de le décourager. Habituée aux obsessions de son mari et à son goût immodéré pour les actrices blondes, Alma, sa fidèle collaboratrice et épouse, accepte de le soutenir au risque de tout perdre. Ensemble, ils mettent tout en œuvre pour achever le film le plus célèbre et le plus controversé du réalisateur : Psychose.

Hitchcock

Dévoiler les coulisses du tournage de Psychose, voilà qui a de quoi faire saliver. Mais Sacha Gervasi ne se contente pas de cette mise en abyme pour montrer Alfred Hitchcock en grand manitou au milieu d’un plateau de cinéma. Au-delà de la genèse de l’un des plus célèbres films du réalisateur et de ses aléas (tourner un film d’horreur dans un Hollywood contrôlé par la censure, pensez donc !), Hitchcock s’attache surtout à sa personnalité et au couple qu’il forme avec Alma Reville. Un couple particulier à la ville mais une véritable machine de guerre en matière de cinéma. Le film montre ainsi  l’importance méconnue d’Alma dans la carrière de son mari. Une femme de caractère qui peaufinait ses scripts et supportait son obsession pour ses actrices tout en acceptant de rester dans l’ombre du cinéaste. C’est grâce à ce parti pris que le film trouve une réelle justification.

Hitchcock-7

Loin de l’image du réalisateur omniscient qui contrôlait tout dans les moindres détails, le film dresse avec un certain humour le portrait d’un homme fragile et névrosé. Hitchcock n’est pas tendre avec son sujet. Derrière le mythe, on découvre un homme rongé par le doute malgré le succès, boulimique, hanté par l’abandon des femmes qui ont marqué sa vie. Hitchcock n’a jamais pardonné ce qu’il considère comme des trahisons, qu’il s’agisse de la grossesse de Vera Miles avant le tournage de Sueurs Froides  ou de la décision de sa muse Grace Kelly de mettre fin à sa carrière pour épouser le prince de Monaco. Obnubilé par la figure de l’héroïne blonde, il n’aura de cesse de la chercher dans chacune de ses comédiennes. Le caractère obsessionnel d’Hitchcock transparait également à travers la mise en scène qui met habilement en avant sa fascination pour les histoires morbides. Parallèlement au tournage de son film, le réalisateur est virtuellement confronté au tueur en série Ed Gein, inspiration du personnage de Norman Bates, discutant avec lui et s’immergeant dans son environnement pour mieux cerner sa personnalité.

hitchcock_9hitchcock_zpsab5e3834

En plus d’un bon sujet (moteur après lequel court constamment Hitchcock), un réalisateur ne serait rien sans ses actrices. La règle vaut pour Hitchcock comme pour Gervasi.  Son film repose sur un quatuor féminin parfait incluant Helen Mirren, Scarlett Johansson, Toni Collette et Jessica Biel, qui gagne en crédibilité de film en film et mène une carrière au cinéma plutôt intéressante depuis l’arrêt de la série Sept à la maison. Au milieu de ses partenaires, le vrai défaut du film réside dans la transformation physique d’Anthony Hopkins. Là où, dans le rôle d’un autre personnage historique, Daniel Day-Lewis est Lincoln et disparait complètement derrière son personnage, Hopkins veut trop grossièrement « jouer » Hitchcock. Noyé sous des tonnes de prothèses et de silicone, l’acteur est une sorte d’hybride grotesque, pas tout à fait Hitchcock, plus vraiment Hopkins.

Finalement, le film de Sacha Gervasi donne surtout envie de voir (ou revoir) Psychose et Les Oiseaux, à travers son clin d’œil final. C’est déjà pas mal…

Hitchcock, de Sacha Gervasi, avec Anthony Hopkins, Helen Mirren, Scarlett Johansson, Jessica Biel… 1h38, Américain.

Publicités

Note à Béné

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :