[Critique] Coup de cœur de mai : Les Croods

Affiche Croods

« Un film d’animation drôle et réjouissant sur la découverte du monde »

Résumé Allociné : Lorsque la caverne où ils vivent depuis toujours est détruite et leur univers familier réduit en miettes, les Croods se retrouvent obligés d’entreprendre leur premier grand voyage en famille. Entre conflits générationnels et bouleversements sismiques, ils vont découvrir un nouveau monde fascinant, rempli de créatures fantastiques, et un futur au-delà de tout ce qu’ils avaient imaginé. Les Croods prennent rapidement conscience que s’ils n’évoluent pas… ils appartiendront à l’Histoire.

Critique :

Avec Les Croods, les studios Dreamworks prouvent une fois encore leur savoir-faire en matière d’animation et confirment leur statut de concurrent direct pour Disney. Déjà à l’origine des Cinq légendes, une des surprises de la fin 2012, ils reviennent avec une belle histoire sur la découverte du monde au beau milieu de la préhistoire. Les aventures de cette famille sont un véritable régal et constituent un spectacle réjouissant pour petits et grands. Qu’il s’agisse de la grand-mère, des parents, du fils trouillard, de la fille assoiffée de liberté ou du jeune téméraire qui n’a peur de rien, Les Croods met en scène une galerie de personnages hauts en couleur dans lesquels chacun pourra se retrouver.

Les Croods 3

Avec un humour décapant et permanent – pas étonnant quand on sait que le scénario a été inspiré par John Cleese, membre des Monty Python – la famille découvre le monde extérieur dont elle s’était toujours tenue à l’écart. Le studio livre un divertissement familial dynamique et rythmé sans le moindre temps mort, coloré et très créatif, se permettant même de basculer dans la pure émotion quand on s’y attend le moins. Et le spectateur en prend plein la vue : la diversité de la faune et de la flore avec son incroyable bestiaire évoque presque un mini Pandora – la planète sur laquelle prend place Avatar – version animation. Mention spéciale au « personnage » du paresseux, réjouissant sidekick apportant un petit grain de folie à l’ensemble.

Les Croods 4

Mais Les Croods se distingue surtout par la qualité de son animation – les mouvements de cheveux et des vêtements sont impressionnants de réalisme – et par l’utilisation de plans inédits pour un film de ce genre, comme dans la partie de chasse du début avec des prises de vues habituellement réservées aux films « traditionnels ». Comme toujours, deux niveaux de lecture : les plus jeunes s’émerveilleront devant la beauté de cet univers et riront des aventures rocambolesques de cette famille pré-hystérique. Les plus grands seront touchés par cette histoire sur l’évolution, le message sur l’importance des liens familiaux et le fait de vivre sa vie sans avoir peur de l’inconnu. Une vraie réussite qui émerveillera à tous les âges (des cavernes…).

Les Croods 2

Les Croods, de Chris Sanders et Kirk De Micco, avec les voix de Kev Adams et Bérengère Krief. Animation, aventure, comédie. Américain, 1h32.

Publicités

Note à Béné

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :