[Critique] Coup de cœur – La Reine des neiges

Affiche La Reine des neiges

« Le retour des très grands Disney de Noël »

Critique :

Si « Les Mondes de Ralph » et son histoire basée sur l’univers du jeu vidéo avaient laissé fin 2012 un souvenir en demi-teinte, peut-être à cause de son absence de magie, avec « La Reine des neiges », Disney se hisse au sommet en revenant à ses fondamentaux. Car ce cru 2013 est une réussite. Le studio renoue avec la tradition de ses grands films de Noël et signe d’ores et déjà un classique grâce à une histoire de princesse inspirée d’un conte d’Andersen, déjà à l’origine de « La Petite sirène ». « La Reine des neiges » rappelle l’univers féérique et enchanteur de « Raiponce », encore une fois adapté d’un conte populaire : preuve que c’est définitivement dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes.

La Reine des neiges 1

Le studio livre un film à la fois magique, drôle et émouvant qui ravira petits et grands en cette période de fêtes. Outre la qualité du dessin et de l’animation, le film met en scène des personnages attachants dans un univers visuellement sublime : l’alliance idéale pour le Disney de Noël parfait. On rit devant les péripéties d’Olaf, le bonhomme de neige, indispensable sidekick, on est ému par la force de cette relation poignante entre sœurs radicalement différentes : quand l’une a peur de s’ouvrir au monde, l’autre ne rêve que de rencontres. La bande-originale achève de transporter le spectateur grâce à des chansons à la fois puissantes et entrainantes. On retrouve avec un plaisir enfantin les numéros musicaux caractéristiques des Disney et ce dès la scène d’ouverture, gage d’une immersion immédiate dans cet univers. La scène où Elsa entonne le sublime titre « Libérée, délivrée », en plus de provoquer quelques frissons, constitue sûrement le climax du film.

La reine des neiges 3

Les rares défauts de ce nouveau Disney fondent comme neige au soleil face à la magie globale qui s’en dégage. Après tout, qu’importe le flocon, pourvu qu’on ait l’ivresse. Et si l’on redoute un temps de retomber dans les clichés du genre, cette crainte est rapidement balayée car le film n’est pas aussi prévisible qu’il en a l’air. Il joue ainsi avec des codes bien connus à travers quelques retournements de situation habilement amenés. Certes, la traditionnelle figure du prince est bien présente, mais c’est pour une fois une autre forme d’amour qui est mise en avant : celui pouvant exister entre sœurs, trop rarement abordé par Disney, avec toute la force et la complexité que cela implique parfois. En allant dans cette direction, le film dépasse un premier degré simplement charmant pour atteindre une profondeur surprenante. Le parti pris fonctionne tellement bien que l’absence d’un vrai grand méchant, à l’image d’un Jafar ou d’une Maléfique, ne se fait pas sentir et sert même le film. Celui-ci paraît aussitôt moins manichéen, plus crédible et, étrangement, peut-être plus réaliste. On en sort profondément heureux et le cœur léger.

La reine des neiges 2

La Reine des neiges, de Chris Buck et Jennifer Lee, avec les voix d’Anaïs Delva, Emmylou Homs, Dany Boon … Animation, Américain, 1h42.

Résumé Allociné :
Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel… En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas.

Publicités

2 Commentaires

  1. Entièrement d’accord avec ton avis, en particulier la scène de la chanson « Libérée, délivrée » qui fait d’ailleurs partie de mes chansons favorites Disney depuis que je l’ai entendu.
    Un Disney magique, avec des personnages touchants et attachants et ou l’on se détache de l’amour entre un homme et une femme!

    J'aime

    1. Pareil, j’écoute la chanson régulièrement, c’est aussi une des meilleures pour moi 🙂

      Aimé par 1 personne

Note à Béné

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :