[Humeur] Mes films idéals pour les vacances de Noël

Chaque année, pendant les vacances de Noël, les chaînes de télévision adoptent une programmation un peu particulière, à la fois plus festive et plus familiale. Même si on peut regretter que celle-ci soit souvent la même d’une année sur l’autre, impossible de nier qu’on revoit toujours ces films avec le même plaisir (parfois coupable).

Parenthèse : la fin de l’année me rappelle la fac et cette époque atroce où les vacances de Noël devenaient des périodes de révision pré-partiels, où il fallait lutter pour rester sur des cours de droit constitutionnel ou de droit commercial et résister à l’appel d’Avalon.

Ma sélection ne comprend pas forcément des films liés à Noël, par leur thème ou leur ambiance, mais des films avec un petit quelque chose en plus. Elle regroupe pas mal de téléfilms, de films d’animation et de fantasy avec une petite touche de magie … Quoi de mieux à cette époque de l’année ?

1) Merlin :

Merlin
(Non, je ne parle pas de l’ignoble téléfilm diffusé sur TF1 avec Gérard Jugnot : Vade retro satanas !).
Réalisé en 1997 par Steve Barron, ce téléfilm réuni un casting de choix : le grand Sam Neill, Miranda Richardson, Helena Bonham Carter, Isabella Rossellini, Lena Headey… Rien que ça !
Merlin revisite la légende du roi Arthur du point de vue du célèbre magicien. Tous les ingrédients sont réunis pour proposer un divertissement de qualité : magie, créatures fantastiques, guerres et trahisons. Le téléfilm a été nominé 3 fois aux Golden Globes en 1999.

2) L’Etrange Noël de Monsieur Jack :

L_Etrange_Noel_de_Monsieur_Jack
« Voulez-vous voir un monde étrange, où on aime les démons mais pas les anges ? ». Le film de Henry Selick (car oui mais non, le film n’est pas réalisé par Tim Burton) est un petit bijou d’animation. En suivant la lubie de Jack Skellington, qui délaisse Halloween pour célébrer Noël, on plonge en plein cœur dans l’esprit de ces deux fêtes. Le tout porté par des chansons entêtantes.

3) La Reine des neiges :

La Reine des neiges 1
Le dernier film des studios Disney – toujours en salles – est LE film idéal en cette période de fêtes. Disney renoue avec la tradition de ses grands films de Noël en livrant une histoire alliant magie, humour et émotion. Pour une critique complète du film, c’est par ici.

4) Les Cinq légendes :

36100-les-cinq-legendes-rise-of-the-guardians-28-11-2012-4-g
Sorti fin 2012, ce film signé Dreamworks restitue à merveille la magie de Noël. Il suit le combat du Père Noël, du Lapin de Pâques, de La Fée des dents et du Marchand de sable pour contrer les plans de Pitch, un esprit maléfique, et protéger les rêves de tous les enfants. En plus des valeurs qu’il véhicule, le film bénéficie d’un univers enchanteur et visuellement splendide que l’on découvre avec émerveillement.

5) Dinotopia :

17
Après un accident d’avion, deux frères échouent sur une terre inconnue baptisée Dinotopia. Dans cette civilisation coupée du monde, humains et dinosaures vivent en parfaite harmonie. En plus, il y a Wentworth Miller dedans. Si, si, le mec de Prison Break ! Et puis, le téléfilm a quand même remporté un Emmy Award pour ses effets spéciaux en 2002. Etrangement, les seules fois où j’ai pu voir ce téléfilm à la télévision, c’est systématiquement pendant les vacances de Noël.

6) N’importe quel Disney :

merida-fan
Ne le niez pas, je sais que vous avez au moins regardé La Petite Sirène ou Raiponce cette année sur M6.

7) Le Seigneur des Anneaux :

seigneur-des-anneaux-1-76-g
Rêver de la Comté pendant que le tonton le découpe sur la table du réveillon, c’est normal, non ?

8) Harry Potter :

sans-titre
Parce que passer Noël à Poudlard, même si on n’a pas beaucoup de cadeaux, et faire une virée en balai dans la cour enneigée de l’école, c’est un petit peu la classe.

9) Le Monde de Narnia :

18427476_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
Oui, bon, j’ai dit que les plaisirs coupables, ça marchait aussi…

(N’importe quel cycle de fantasy, ça fait aussi l’affaire).

10) Le 10° Royaume :

le-10e-royaume-le-10e-royaume-10996164yfdkr
Après avoir traversé un miroir magique, Virginia quitte New York et se retrouve dans un monde de contes de fées. Avec l’aide de son père, elle devra aider le prince Wendell, transformé en chien (oui, oui) à reconquérir son trône. Objectivement, c’est niais, cliché et même parfois un peu moche, mais avec un peu de champagne dans le sang, ça passe…

Publicités

One comment

  1. Ah mais The 10th Kingdom quoi!!!! ♥

    J'aime

Note à Béné

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :