[Evénement] Exposition « L’art des super-héros Marvel »

Marvel bannière

Après les héros de Pixar, pour sa deuxième exposition, le musée Art Ludique à Paris accueille cette fois les super-héros Marvel (notez la gradation), toujours avec cette même ambition de mettre en avant l’art contemporain issu de l’entertainment. Il faut dire que Thor, Spider-Man et consorts sont devenus au fil du temps de véritables icônes et ont acquis une place de choix dans l’imaginaire collectif, une importance qui s’est encore accrue avec l’adaptation de leurs aventures au cinéma. L’exposition fait ainsi le lien de manière plutôt habile entre les 300 planches des comics originels et les dessins préparatoires destinés aux adaptations des histoires de ces héros mythiques sur grand écran.

© 2014 Marvel

© 2014 Marvel

De fait, « L’art des super-héros Marvel » est extrêmement riche en terme d’illustrations et les quelques 200 œuvres présentées sont très diverses. Sur ce point, le musée fait une nouvelle fois très fort. Car c’est bien d’art dont il s’agit ici. L’exposition fait la part belle aux artistes et illustrateurs de Marvel : Ryan Meinerding, Alex Ross (qui a récemment eu droit à sa propre exposition), Steve Ditko ou encore Bill Everett bénéficient chacun d’un coup de projecteur, une mise en lumière qui faisait cruellement défaut lors de l’exposition consacrée à Pixar. Mais c’est bien sûr le légendaire Stan Lee qui occupe la plus grande place, à travers de nombreuses interviews vidéos évoquant les coulisses de la création des super-héros. Il y explique notamment l’importance des couleurs, leur symbolique ou le rôle des costumes… Celles-ci valent d’ailleurs le détour en raison de la diversité des intervenants : aux côtés de Stan Lee, le dessinateur et réalisateur français Joann Sfar, le philosophe Ollivier Pourriol ou encore l’historien Franck Ferrand apportent chacun un éclairage différent en fonction de leur spécialité. Le lien entre les super-héros, la mythologie – à travers le parallèle fait entre les Avengers et les dieux de l’Olympe -, les athlètes des Jeux olympiques ou les chevaliers de la table ronde est ainsi établi tout au long de l’exposition. A ce sujet et malgré mon goût prononcé pour la mythologie, j’avoue que je n’avais jamais fait le rapprochement entre les ailes du masque de Captain America et celles de Hermès, le messager des dieux dans la mythologie grecque… shame on me. Bon, pour tout ce qui concerne Thor, quand même j’avais capté. Faut pas pousser mémé…

© 2014 Marvel

© 2014 Marvel

L’exposition balaie l’ensemble du vivier Marvel, de Captain America, le First Avenger, aux Gardiens de la Galaxie, prochaine « famille » de héros à connaître les honneurs d’une adaptation cinématographique dès le 13 août prochain. Les Avengers, les X-Men, les 4 Fantastiques, le Surfer d’Argent, Hulk et autres Doctor Strange sont ainsi mis en avant à travers dessins, planches de comics, sculptures et travail préparatoire dans la perspective des films. L’exposition présente également certains des accessoires utilisés dans les longs-métrages, tels que le bouclier de Captain America ou Mjolnir, le marteau de Thor.

© 2014 Marvel

© 2014 Marvel

Encore une fois, comme avec l’exposition Pixar, j’ai trouvé le tout trop illustratif et je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir une certaine impression de survol, sans doute due à ma méconnaissance de l’univers exposé. Il faut dire que ma culture Marvel se limite aux adaptations ciné puisque je n’ai jamais ouvert un comics de ma vie (shame on me 2°). C’est la raison pour laquelle j’aurais aimé que le contexte historique de l’apparition de chaque super-héro soit un peu plus explicité. Chacun sait que Captain America a été créé en 1940 pour incarner le défenseur du monde libre face au régime nazi, soit. Mais j’aurais par exemple voulu connaître la réaction d’Hitler (si réaction il y eut), des partisans du régime ou de ses opposants, notamment à propos de l’illustration montrant le First Avenger en train de lui mettre une raclée. Pour faire le lien entre la grande Histoire et les petites… (Et puis l’exposition souffre aussi d’un cruel manque de Loki, mais ça, c’est l’avis d’une fangirl pas du tout objective…).

© 2014 Marvel

© 2014 Marvel

Finalement, ce qui m’a le plus plu, c’est la vidéo projetée à la fin du parcours. Les extraits des films Marvel y sont mis en parallèle avec certaines des illustrations vues durant l’exposition, afin de relier l’écrit et l’écran. C’est presque la partie la plus intéressante car la plus vivante, celle qui apporte enfin à l’ensemble cette dimension épique propre aux films. Une autre manière de découvrir le travail de tous les artistes exposés et d’injecter cette illusion de vie que toute exposition peine à saisir, parce que trop figée et désincarnée, en particulier quand il s’agit de cinéma. Dans le genre, j’ai par exemple préféré la série de montages photos de Benoit Lapray, intitulée « La solitude des super-héros », parce qu’elle dégage instantanément quelque chose de puissant et de profond. Cela dit, le jour où on pourra rejouer « La Nuit au musée » avec le costume de Captain America, là, je ne dis pas…

© 2014 Marvel

© 2014 Marvel

Infos pratiques :
Exposition du 22 mars au 31 août 2014.
Musée Art Ludique – 34, quai d’Austerlitz, 75 013 Paris.
Tarifs : 9,5€ pour les enfants de 4 à 12 ans, 12€ pour les étudiants et demandeurs d’emploi, 15€ plein tarif.

Publicités

Note à Béné

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :