[Humeur] « Stay weird, stay different » – Les Oscars 2015 en deux moments forts

Oscars 2

Si la cérémonie des César a été cette année encore plate et mal rythmée, les Oscars, qui se sont tenus ce dimanche 22 février, ont prouvé, si c’était encore nécessaire, la supériorité des américains quand il s’agit de faire le show. Mais au-delà du spectacle en lui-même, ce que je retiens de cette soirée des Oscars 2015, c’est surtout deux déclarations : la première, chantée par Neil Patrick Harris, présentateur de la cérémonie, en ouverture de la soirée, et la deuxième prononcée par Graham Moore au moment de récupérer l’Oscar du meilleur scénario adapté pour Imitation Game. La première m’a marquée par ce qu’elle dit sur le cinéma, la deuxième, par ce qu’elle dit sur ceux qui le font.

Le discours chanté de Neil Patrick Harris :

A faire écouter à tous ceux qui pensent que le cinéma, ce n’est que du cinéma.

« Tonight we toast what we love most and I am thrilled to be your host. ‘Cuz all of it is for moving pictures, shadows and lies, like a magic trick done in plain sight. Why do we love them? Why do we care? When they’re just moving pictures that aren’t really there. […] All these films that inspired you to stand up and perform. Moving pictures, take us over the rainbow, across the fields of our dreams. In the heat of the night to defeat and to fight evil schemes. To swim or to spin, to dance or to sing, to flee down a flight in fright, yes, moving pictures are coming to life tonight. […] Yes, dreams for films can stall, scripts can hit a wall, stars may pass, or fire your ass and weekly grosses fall. But when they hit, you must admit, they sometimes change your view of it in ways both big and small. Moving pictures, millions of pixels on screens. They may not be real life, but they’ll show you what life really means more than anyone image more than anyone star truly. Moving pictures shape who we are whether we’re big brained and British or hiking and skittish, a legendary leader, a Birdman in a theater, a boy we watch until he’s grown, a sniper in a combat zone, a wealthy philanthropic creep, magic Meryl effin Streep, lobby boys and bleeding drummers, all these awesome up and comers. Who will get a statue? Results are coming at you at the 87th Oscars moving picture show ».

« Ce soir nous portons un toast à ce que nous aimons le plus et je suis ravi d’être votre présentateur. Parce que tout cela est pour les films, ombres et mensonges, comme un tour de magie fait à la vue de tous. Pourquoi les aimons-nous ? Pourquoi nous en soucions-nous ? Quand ils ne sont que des films qui ne sont pas vraiment là. […] Tous ces films nous inspirent et nous incitent à nous lever et à jouer. Les films nous emmènent au-delà de l’arc-en-ciel, à travers les champs de nos rêves. Dans la chaleur de la nuit pour vaincre et battre les plans diaboliques. Nager ou tourner, danser ou chanter, fuir dans la peur, oui, les films prennent vie ce soir. […] Oui, les rêves pour les films peuvent caler, les scénarios peuvent se retrouver dans l’impasse, les stars peuvent disparaître […] et les recettes hebdomadaires peuvent chuter. Mais quand c’est un succès, vous devez l’admettre, ils changent parfois votre opinion de manière plus ou moins grande. Les films, des millions de pixels sur un écran. Ils ne sont peut-être pas la vraie vie mais ils vous montreront ce que signifie réellement la vie, plus qu’une image, plus qu’une star, vraiment. Les films façonnent qui nous sommes, que nous soyons très intelligent et britannique ou randonneur et nerveux, un leader légendaire, un Birdman dans un cinéma, un garçon que nous regardons devenir adulte, un sniper dans une zone de combat, un sale type riche et philanthrope, la magique Meryl fucking Streep, des grooms et des batteurs en sang, toutes ces stars et nouveaux-venus géniaux. Qui obtiendra une statuette ? Les résultats arrivent aux 87° Oscars ».

Le discours de remerciement de Graham Moore, Oscar du meilleur scénario adapté pour Imitation Game :

Après les traditionnels remerciements, le scénariste a utilisé son temps de parole pour faire passer un message de prévention contre le suicide. Alan Turing, héros du film Imitation Game, s’est lui-même suicidé à 41 ans, et Graham Moore a fait une révélation poignante sur sa propre adolescence. Sans doute le moment le plus émouvant de la soirée, salué à juste titre par une standing-ovation.

« […] So here’s the thing. Alan Turing never got to stand on a stage like this and look out at all of this disconcertenely attractive faces and I do. And that’s the most unfair thing I think I’ve ever heard. So in this brief time here, what I wanna use to do is to say this : when I was 16 years old, I tried to kill myself because I felt weird and I felt different and I felt like I did not belong. And now I’m standing here and so, I would like for this moment to be for that kid out there who feels like she’s weird or she’s different or she doesn’t fit in anywhere. Yes you do. I promise you do. You do. Stay weird, stay different and then when it’s your turn, and you are standing on this stage, please pass the same message to the next person who comes along. Thank you so much! ».

« Alors, voilà. Alan Turing n’a jamais eu l’occasion de monter sur une scène comme celle-ci pour voir tous ces beaux visages, alors que moi si. Et je pense que c’est la chose la plus injuste que j’aie jamais entendu. Alors je voudrais utiliser ce bref instant pour dire ceci : quand j’avais 16 ans, j’ai tenté de mettre fin à mes jours parce que je me sentais bizarre et je me sentais différent et j’avais l’impression de ne pas avoir de place. Et maintenant, je me tiens là, et donc, je voudrais prendre ce moment pour les jeunes qui ont l’impression d’être bizarres, ou d’être différents, ou qu’ils ne sont pas à leur place. Vous l’êtes. Je vous promets que vous l’êtes. Vous l’êtes. Restez étranges, restez différents et quand votre tour viendra, quand vous vous tiendrez sur la scène, s’il-vous-plait, passez le même message à la prochaine personne que vous rencontrerez. Merci beaucoup ! ».

Publicités

Note à Béné

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :